Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Planchand Cyril
  • Technicien mouleur, restaurateur, formateur à E.P.C.C. C.E.R.P. Tautavel de février 2000 à décembre 2013. 
Technicien mouleur, restaurateur, formateur à U.P.V.D. (Université Perpignan Via Domitia) depuis Janvier 2014 rattaché au C.E.R.P. de T
  • Technicien mouleur, restaurateur, formateur à E.P.C.C. C.E.R.P. Tautavel de février 2000 à décembre 2013. Technicien mouleur, restaurateur, formateur à U.P.V.D. (Université Perpignan Via Domitia) depuis Janvier 2014 rattaché au C.E.R.P. de T
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 13:16

La pièce à mouler provient d’une collection privée. Elle est en silex du Grand-Pressigny et ne demande aucune consolidation préventive.

DSCF5750

 

Les matériaux utilisés sont :

-Le RTV 4615 de wacker pour la prise d’empreinte

-L’alcool polyvinylique pour le démoulant

- La résine PU Raku Tool 3701 (Polyol) 3971 (Isocyanate) et La Résine PU 3662 A/B pour le tirage du positif

-Le plâtre Prestia Création

 

Réflexion du moule :

  -Le choix du plan de joint :

Il est décidé, après concertation avec un typologue, de faire passer le plan de joint sur le coté de la pièce en en suivant les arêtes. Ce choix nous permet d’éviter que le plan de joint ne passe sur une partie qui gênerait l’étude de l’objet et qu’il passe sur une zone très visible de ce dernier.

 

DSCF5763-1

 

Le choix de La technique :

 La technique utilisée est celle de la coulée sous chape avec chapette de coulée. Elle permet de faciliter le tirage par la technique du roto-moulage.

 

Application du démoulant :

 Trois couches d’alcool polyvinylique sont appliquées sur l’objet.

 

La mise en portée du moule :

La mise en portée est délicate. Le choix du passage du plan de joint implique une portée tortueuse. Elle est faite à l’aide de petites plaques de plastiline collées les unes aux autres et découpée à la hauteur voulue.

 

DSCF5782

 

 Les bords extérieurs de la portée sont ensuite lissés sur 1 cm environ.

 

DSCF5800

 

Protection de la pièce :

La pièce est ensuite protégée par un film de célophane qui nous permet d’éviter que de la plastiline ne ce colle à l’objet pendant le moulage.

 

DSCF5802

 

Mise en place de la galette de plastiline, des cheminées de coulée, des barrettes et des plots de recentrage :

-La galette qui matérialise la future membrane en silicone est mise en place sur la pièce à mouler.

-Trois cheminées de coulée sont fixées aux points les plus hauts de la galette.

-Des barrettes de recentrage relient les différentes cheminées de coulée entre elles et au bord du moule.

 

DSCF5826

 

-Des plots de recentrage sont ajouter sur tout le pourtour du moule, ils vont servir de recentrage pour les chapes en plâtre.

Deux plots sont fixé à l’emplacement de la future chapette de coulée. Bien que cette dernière prenne sa place sur la seconde partie du moule, il nous faut prévoir dés maintenant son système de recentrage.

 

DSCF5832-2 copie

 

Bâtit de la chape en plâtre :

Un mur de plastiline est monté sur tout le pourtour du moule, toutes les parties à l’intérieur de ce mur sont graissées à l’aide de graisse de vaseline et la chape bâtit.

 

DSCF5840

 

DSCF5845

 

 

Seconde partie du moule :

Le moule est retourné et la plastiline de la mise en portée est enlevée.

 

DSCF5852

 

La pièce est à nouveau recouverte d’un fil de Cellophane, puis Une Galette de plastiline est mise en place ainsi que des cheminées de coulée, des barrettes de recentrage.

 

DSCF5884

 

 

Mise en portée de la séparation chape chapette de coulée :

La chapette de coulée est toujours la dernière partie du moule à être bâtit, pour que ses plots de recentrages soit en positif sur elle et permettent son repositionnement alors que le moule est fermé.

La mise en portée de la séparation chape chapette se fait à l’aide d’un mur de plastiline mis en place à l’endroit choisi pour la séparation. Des plots de recentrage sont ensuite fixés sur lui.

Certaines précautions sont à prendre afin d’éviter que les plots ne forment des contre-dépouille et ne gênent la fermeture du moule.

 

DSCF5892

 

 

Bâtit de la seconde chape :

Comme pour la première chape, un mur de plastiline est monté sur tout le tour du moule. Des clefs de démoulage sont rajoutées toute la surface qui va recevoir la chape est graissée et le plâtre est bâtit.

 

DSCF5900

 

DSCF5912

 

Bâtit de la chapette :

La portée de séparation chape chapette est enlevée, des clefs de démoulage sont posées sur la première et la deuxième chape, de la graisse de vaseline est appliquée sur toute la surface qui va être en contact avec le plâtre, puis la chapette est bâtit.

 

DSCF5919

Ouverture du moule :

Nous commençons par ouvrir la première chape qui a été bâtit, il s’agit de la chape qui est d’un seul tenant. La partie du moule qui compte la chapette est toujours la dernière partie du moule qui est coulée. La chapette reste maintenu par la galette de plastiline. Si nous coulons le premier silicone sur la partie du moule ou ce trouve la chapette, le silicone ne la maintiendra pas en place et il sera difficile d’ouvrir le moule et de préparer la seconde la coulé sans que la chapette ne tombe et que le silicone ce décolle de la pièce. Si le silicone se décolle de la pièce le moule doit être entièrement refait.

 

DSCF5930

 

 

Préparation du plan de joint et du système de recentrage des membranes :

Le plan de joint est ensuite préparé en suivant les arêtes les plus saillantes de la pièce. Le canal de recentrage est ensuite creusé à l’aide d’une mirette de section ronde, puis les plots de recentrage sont creusés, avec un outil conique, à l’intérieur du canal de recentrage.

 

DSCF5945

DSCF5961

 

 

La coulée de la première membrane de silicone :

La chape qui a été enlevé est débarrassée de la galette de plastiline et de la graisse de vaseline est passée à l’intérieur. Elle est ensuite remise en place sur le moule avant d’être maintenu bien serrée avec de bon élastique. Le silicone est ensuite coulé par les cheminé de coulée prévu à cet effet.

DSCF5965

 

Coulée de la seconde membrane de silicone :

La seconde chape est enlevée à son tour. Le plan de joint est soigneusement débarrassé de la plastiline qui est restée accroché sur lui, puis le silicone est graissé avec de la graisse de vaseline. Toute la surface du silicone est graissé mais nous prendrons bien soin de ne pas mettre de graisse sur la pièce. La moindre trace de Graisse sur l’original se retrouvera sur le tirage positif en résine.

DSCF6035

 

Comme pour la coulée de la première partie de silicone, la chape est débarrassée de la galette de plastiline et graissé à la graisse de vaseline. Le moule est ensuite fermé et le silicone est coulé.

DSCF6046

 

Le démoulage :

Les chapes sont ensuite désolidarisées des membranes et le silicone est délicatement décollé de la pièce et remis en place dans ses chapes.

 DSCF6067

DSCF6074

 

Le moulage est terminé. La pièce originale est nettoyée à l’eau pour enlever les restes d’alcool polyvinylique de sa surface.

 

Le tirage du positif :

Pour le tirage du positif de cette pièce deux résines ont étés utilisées. Une résine polyuréthane transparente (PU 3662 A/B), teintée avec des pigments naturel, pour les zone ou le silex est translucide et une résine polyuréthane couleur ivoire (Raku Tool 3701 (Polyol) 3971 (Isocyanate) ), teintée avec des pigments naturel, pour les zone ou le silex est opaque. C’est la première fois que je teste le mélange de deux résines différentes pour un tirage. Ce test est très concluant.

 

La patine :

La patine est réalisée avec des pigments naturel mélangés à de la gomme laque. Différents jus sont appliqués sur les zones de silex translucide, comme sur les zones de silex opaque afin d’obtenir la couleur de la pièce originale et de masquer la jonction entre les deux résines.

 DSCF6190 DSCF6191

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by moulage-et-prehistoire - dans moulage
commenter cet article

commentaires

O. Trotignon 29/04/2012 10:08

Bonjour,
le contenu de vos articles est fort intéressant. Me permettez vous me mettre en ligne un lien vers votre blog à partir du mien?
Au plaisir,
O. Trotignon, médiéviste et ancien préhistorien amateur

moulage-et-prehistoire 29/04/2012 11:37



bonjour,


Merci pour l'interré que vous portez à mon blog. 


J'ai fait ce blog pour diffuser mes connaissances en moulage archéologique. Ce serait un plaisir pour moi que vous mettiez le lien dans votre blog.


Cyril Planchand