Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Profil

  • Planchand Cyril
  • Technicien mouleur, restaurateur, formateur à E.P.C.C. C.E.R.P. Tautavel de février 2000 à décembre 2013. 
Technicien mouleur, restaurateur, formateur à U.P.V.D. (Université Perpignan Via Domitia) depuis Janvier 2014 rattaché au C.E.R.P. de T
  • Technicien mouleur, restaurateur, formateur à E.P.C.C. C.E.R.P. Tautavel de février 2000 à décembre 2013. Technicien mouleur, restaurateur, formateur à U.P.V.D. (Université Perpignan Via Domitia) depuis Janvier 2014 rattaché au C.E.R.P. de T
/ / /

Le plâtre est utilisé depuis l’antiquité, mais les premiers travaux scientifiques sur ce produit datent de 1768 avec les travaux de Lavoisier sur la déshydratation du gypse. 

Caractéristiques et fabrication:

Le plâtre est un sulfate de calcium issu du gypse, différent procédé dans le traitement du gypse amène à différentes qualités de plâtre.

On distingue deux groupes principaux : les plâtres Alpha et les plâtres Beta.

Les plâtres de moulage sont des plâtres Alpha, ce terme englobe une grande diversité de plâtre : les plâtres pour le moulage, pour le staff, les plâtre dentaire, les plâtres de fonderie, ceux destinés à la céramique, aux applications médicales.

Il existe des gypses synthétiques mais le plâtre de moulage est le plus souvent fabriqué à partir de gypse naturel

La fabrication du plâtre se fait en plusieurs étapes :

-extraction du gypse

-séparation en poudre pour les plâtres béta, en bloc pour les plâtres alpha.

-cuisson et traitement

-broyage ou broyage selectage

-mélange d’une ou plusieurs variétés de plâtre avec des aditifs.

-Conditionnement

Les plâtres Beta sont obtenus par cuisson de la poudre de gypse à pression atmosphérique et à une température voisine de 150°C(on obtient du semi hydrate Béta)

Les plâtres Alpha sont obtenus par cuisson de blocs de Gypse par voie humide, sous une pression de vapeur d’eau de 2 à 8 bars, éventuellement en présence d’agents chimique qui vont modifier la cristallisation. Ce mode de production à un cout plus élevé, il est à l’origine de plâtre de grande dureté. Il existe depuis 1930.

Les plâtre Alpha et Beta ont la même structure chimique, se sont des semihydrate ca so4 ½ h2o, et la même structure cristalline. Leurs cristaux ont toutefois des textures différentes.

- Le plâtre Beta se constitue d’un agrégat de microcristaux qui ressemble à des éponges. Ils ont une forme irrégulière, une forte porosité et une surface spécifique élevée.

- Les plâtres Alpha ont des cristaux beaucoup plus réguliers avec une faible porosité et une surface spécifique faible.

Le plâtre Alpha a une densité plus élevé que le plâtre Béta

La quantité théorique d’eau à mélanger au plâtre pour reformer le Gypse de départ est de 18.6%, en réalité il en faut beaucoup plus.

-Le plâtre Béta demandera beaucoup plus d’eau que les plâtre Alpha, c’est cet excédant d’eau dans le plâtre Béta qui est à l’ origine de sa porosité élevé et de sa faible résistance mécanique.

-Pour le plâtre Alpha l’excédant d’eau est moindre que pour le plâtre Béta, ce qui lui confère une faible porosité et donc une résistance mécanique élevée.

Le tau de gâchage d’un plâtre s’exprime en P/E (plâtre sur eau) ou en E/P (eau sur plâtre), il s’entend  en pourcentage, il  aura une incidence directe sur les propriétés finale du plâtre. (Tableau ci-dessous)

 

P/E

125

150

175

200

225

250

275

300

E/P

0.80

0.67

0.57

0.50

0.44

0.40

0.36

0.33

Résistance mécanique compression en MPa

9.0

13.0

17.6

23.0

29.2

36.0

43.6

51.8

Porosité (cm3/100g de plâtre)

57

46

37

31

27

23

20

17

Expansion (%)

0.13

0.18

0.23

0.28

0.33

0.38

0.43

0.48

Densité de patte (Kg/L)

1.52

1.59

1.64

1.70

1.74

1.78

1.82

1.86

Densité apparente du produit sec (Kg/L)

1.05

1.20

1.32

1.44

1.54

1.64

1.72

1.80

 


Gâchage:

Le plâtre nous servira à bâtir des chapes et dans certains cas particuliers, à faire des tirages.

Il faut prendre plusieurs précautions pour bâtir une chape solide mais pas trop lourde, nous chercherons donc un bon équilibre entre l'épaisseur de la chape et sa solidité. Le choix du plâtre qui nous servira à bâtir les chapes est donc important. Nous choisirons un plâtre qui offre une bonne dureté Shore (70-90) et une densité sèche peut élevée (1.50kg/L pour un P/E de 200 %).  

Il faut souvent, selon le moule, un certain temps pour bâtir la chape (cela dépend de la dimension de la chape et de sa complexité).

Il existe des précautions à prendre pour avoir le temps de bâtir la chape et cela commence dés le gâchage du plâtre.

Le gâchage du plâtre, pour les chapes, compte plusieurs étapes essentielles. La première est de mettre 2 à 3 % de colle à bois dans l'eau destinée au gâchage du plâtre. Cette colle à bois nous permettra d’éviter la formation de bulle (René David pour copie conforme. P. 158) fera gagner quelques minutes au moment de bâtir notre chape. En effet, l'adjonction de colle à bois dans l'eau va permettre de rendre le plâtre plus vite malléable. Le plâtre passera plus vite de l'état liquide à l'état pâteux mais il mettra plus de temps pour prendre complètement, ceux qui nous laissera le temps de bâtir une chape convenable avant la prise du plâtre.

Une fois que la colle à bois a été soigneusement mélangée à l'eau on peut ajouter le plâtre. Pour commencer à bâtir la chape nous aurons besoin d'un plâtre relativement liquide, cependant un plâtre trop liquide (gâcher sans assez de plâtre) n'aurait pas une solidité acceptable. Nous gâcherons notre plâtre à fleur d'eau (remplir de plâtre jusqu'à ce qu'il arrive au niveau de l'eau ne la recouvrant que légèrement) ce qui lui donne une fluidité suffisante et lui assure une bonne solidité après la prise.

Nous éviterons ensuite de trop remuer le plâtre, cela accélèrerait sa prise et nous ferai perdre de précieuses minute. L'idéal est de le laisser reposer 2 à 3 minutes (René David pour copie conforme. P. 158) pour que, par capillarité l'eau et le plâtre se mélange « seul ». Il suffira ensuite de mélanger légèrement le plâtre pour qu'il soit prêt à être utilisé. On évitera ainsi l’inclusion d’air dans le mélange eau plâtre.

Nous pouvons passer de l'huile de lin dans le récipient qui va servir à gâcher le plâtre, cela en facilitera le nettoyage.

Dans les milieux froids ou le plâtre aura du mal à prendre, on peut utiliser de l’eau tiède pour le gâchage, elle en accélèrera la prise.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by