Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Planchand Cyril
  • Technicien mouleur, restaurateur, formateur à E.P.C.C. C.E.R.P. Tautavel de février 2000 à décembre 2013. 
Technicien mouleur, restaurateur, formateur à U.P.V.D. (Université Perpignan Via Domitia) depuis Janvier 2014 rattaché au C.E.R.P. de T
  • Technicien mouleur, restaurateur, formateur à E.P.C.C. C.E.R.P. Tautavel de février 2000 à décembre 2013. Technicien mouleur, restaurateur, formateur à U.P.V.D. (Université Perpignan Via Domitia) depuis Janvier 2014 rattaché au C.E.R.P. de T
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 14:39

La pièce est en plâtre, elle présente un état de conservation convenable. Elle sera toute fois consolidée par trois couche Paraloïd B72 et mouler avec le RTV 4010 A/B.

 Crane-mechta-el-arbi 8155


 

 

Le crâne présente des manques de matière, à l’intérieur des orbites, de la fosse nasale et sur la partie arrière de son maxillaire. Ces manques devront être bouchés pour permettre le moulage de cette pièce. On observera souvent sur ce type de moulage que es mouleurs de l’époque bouché les parties manquante des objets, mais les faisaient apparaitre sur le tirage du positif en découpant le plâtre à leurs emplacements.

Trois couches d’alcool polyvinylique sont passées sur toute les surfaces qui vont faire l’objet d’une préparation avant le moulage. Nous en passerons plus tard sur toute la surface du crâne, mais pour l’instant, le crane doit être manipuler et l’alcool polyvinylique ne tiendrait pas et devrait être repassé par la suite.

 

Les manques seront bouchés à l’aide de papier sopalin et de plastiline. Le papier est mis en boule à l’intérieur du manque, puis des boulettes de plastiline sont posé sur jusqu'à recouvrir totalement le manque. Une fois la partie manquante totalement recouverte, la plastiline est lissée sur toute la surface. On prendra soin à ce que les zones ou la plastiline vient en contact contre la pièce, ne présente aucun trous qui pourrait laissé le silicone pénétrait entre le bord du manque et la plastiline.

 Crane-mechta-el-arbi 8174 

Crane-mechta-el-arbi 8185

Crane-mechta-el-arbi 8193

 

Tous les manques sont traités de la même façon.

Le travail de moulage proprement dit peut ensuite commencer.

Le moule ce composera de quatre chapes et de deux membranes. Trois chapes maintiendront la membrane qui prendra l’empreinte du haut du crâne. Une seule chape maintiendra la membrane qui prendra celle du bas du crâne.

Deux manque de matière n’ont pas étés bouché car leur position permet de prendre leurs empreintes sans risque pour la pièce à mouler. Ils seront traités par le passage du plan de joint.

 

Le crane est positionné sur de petites boules de plastiline recouverte de cellophane pour éviter que celle-ci n’adhère à la pièce et ne demande un nettoyage ultérieur.

 Crane-mechta-el-arbi 8211

Des boudins de plastiline sont mis en place tout autour du crane à la hauteur choisi pour le passage du plan de joint. Ils sont lissés sur le bord extérieur du moule.

Crane-mechta-el-arbi 8228 

Une feuille de cellophane est ensuite mise en place sur toute la surface de la pièce qui sera en contact avec la plastiline. Ce cellophane facilitera le futur démoulage des chapes et de la galette avant la coulé du RTV et évitera que de la plastiline ne vienne se coller sur le crâne.

Crane-mechta-el-arbi 8233

une galette de plastiline de 5 mm d’épaisseur environ, est mise en place sur le crane et sur la base du moule. Elle est plaqué sur toute la surface du crâne afin d’en épouser les formes. Elle est découpé en biseau sur ses bords (voir chap. la galette de plastiline). Une cheminé de coulé et des barette de recentrage sont ensuite mise en place sur elle.

Crane-mechta-el-arbi 8251

Sur cette partie du crâne, trois chapes vont être bâtit. Pour cela nous construirons des murs de séparation, sur les quels nous fixerons des plots de recentrage. Une chape prendra ca place sur la face du crane et permettra d’éliminer les contres dépouilles que forme les orbites et le nez. Deux autre chape viendront partager le crane en deux dans le sens de sa longueur et permettront d’éliminer les contres dépouilles que forment le renfoncement situé entre l’os temporal et l’os zygomatique. Cette façon de faire fonctionnera avec tous les crânes complets.

Les murs de séparation sont montés en plastiline à l’endroit choisi pour la séparation des chapes.

 

Le premier mur est mis en place pour bâtir la chape qui viendra sur la face du crane. Des plots de recentrages sont mis en place sur le mur et sur la base du moule. On fera attention de ne pas former de contres dépouilles avec ces plot de recentrage.

Crane-mechta-el-arbi 8262 

La plastiline est graissé avec de la graisse de vaseline diluer à 10% d’huile de vaseline. Le plâtre peut ensuite être bâtit (voir chap. les chapes).

Une fois la chape construite, le mur est enlevé et un autre mur est monté pour la séparation des deux autres chapes. Des plots de recentrage sont ajoutés sur lui et la surface qui va recevoir la deuxième chape est soigneusement graissée avec le même mélange de graisse et d’huile de vaseline vue plus haut. La seconde chape peut être bâtit.

On mettra en place des clefs de démoulage sur la première chape bâtit.

Crane-mechta-el-arbi 8282

Crane-mechta-el-arbi 8297

Après la prise du plâtre le mur est enlevé et la troisième chape est bâtit en appui sur les deux chapes déjà construites. Des clef de démoulage sont mises en place entre les deux chapes.

Crane-mechta-el-arbi 8302

le moule est ensuite retourné, la base du moule mise en place au début du travail est enlevée. La partie inférieure du crâne est protégé à l’aide d’une feuille de cellophane et une galette de plastiline est posé sur elle. Ces bord sont taillé en biseau, des cheminées de coulé sont mise en place sur tout les point haut que présente la galette, des barrette de recentrage sont misent en place, des clefs de démoulage sont posé. Le tout est graissé (on prendra bien soin graissé le plâtre des trois premières chapes qui va être en contact avec les bords de la quatrième chape) et la dernière chape est bâtit.

 Crane-mechta-el-arbi 8315

Crane-mechta-el-arbi 8321

Avant de poursuivre le travail on attendra au moins une heure, que le plâtre ait totalement prit, avant désolidarisé les trois premières chapes bâtit.

 Une fois ces chapes enlevées, la préparation du plan joint commence. La plastiline est amené contre l’objet à l’aide d’une spatule en plastique ou en bois, elle ne doit pas remonter sur la pièce. Le contact entre la plastiline et l’objet doit être parfait.

Crane-mechta-el-arbi 8332

les manques, à l’arrière des orbites, que l’on avait laissés ouvert au début du travail, vont être traité maintenant. Ils sont recouverts par la plastiline qui deviendra plus tard la membrane de la partie basse du moule. La membrane de la partie haute du moule viendra, à l’intérieur des orbites, au contact de la plastiline qui bouche les manques, celle de la partie basse, viendra au contact avec la première membrane coulé.

 Crane-mechta-el-arbi 8337

Crane-mechta-el-arbi 8340

Des canaux de recentrages sont ensuite creusés entre la pièce et la chape en plâtre. Des plots de recentrages seront creusés à l’intérieur du canal principal.

 Deux autres canaux sont creusés sur les parties de plastiline qui bouche les manques mais aucun plot de recentrage n’est creusé sur eux. Ces plots gêneraient la fermeture du moule de par leur position.

Crane-mechta-el-arbi 8343

Les chapes sont ensuite remises en place et fortement maintenue avec des élastiques. Puis le RTV est coulé par l’orifice laissé dans les chapes par la cheminée de coulé.

 Crane-mechta-el-arbi 8344

Crane-mechta-el-arbi 8347

Le moule est ensuite retourné et la chape de la partie basse du moule est enlevée. Le cellophane mis en place avant la galette de plastiline va beaucoup facilité cette opération.

Le plan de joint sera débarrassé des reste de plastiline qui aurons put s’accroché sur lui, puis la membrane de silicone est graissée avec le même mélange de graisse et d’huile de vaseline que pour la construction des chapes. La graisse ne doit, en aucun cas débordé sur la pièce à moulée. La moindre trace de graisse sur l’objet apparaitra sur le tirage et le rendra impropre à l’utilisation.

Crane-mechta-el-arbi 8348

 La chape est ensuite remise en place et maintenue avec un élastique, puis le silicone est coulé.

Crane-mechta-el-arbi 8351

Après catalyse totale du RTV, la pièce peut être sortie du moule.

Crane-mechta-el-arbi 8353

Le travail de moulage ne sera fini qu’après avoir nettoyé la pièce et l’avoir débarrassée de l’alcool polyvinylique appliqué sur elle au début du travail. Le paraloïd B72 ne sera pas enlevé, il consolide la pièce et est suffisamment stable pour être tout à fait sur qu’il ne posera aucun problème à sa conservation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by moulage-et-prehistoire - dans moulage
commenter cet article

commentaires

Ava 26/03/2012 16:42

Bonjour,
j'ai vu que vous me suiviez sur Twitter, et je suis venue découvrir votre blog.
J'aime beaucoup les crânes et la préhistoire... un blog intéressant pour moi !