Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Planchand Cyril
  • Technicien mouleur, restaurateur, formateur à E.P.C.C. C.E.R.P. Tautavel de février 2000 à décembre 2013. 
Technicien mouleur, restaurateur, formateur à U.P.V.D. (Université Perpignan Via Domitia) depuis Janvier 2014 rattaché au C.E.R.P. de T
  • Technicien mouleur, restaurateur, formateur à E.P.C.C. C.E.R.P. Tautavel de février 2000 à décembre 2013. Technicien mouleur, restaurateur, formateur à U.P.V.D. (Université Perpignan Via Domitia) depuis Janvier 2014 rattaché au C.E.R.P. de T
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 01:51

Le but de ce travail est de réaliser une copie de la mandibule Téviec I dont le moulage du crâne Teviec 1-45.8, qui lui correspond, à déjà été décrit sur ce blog. Cette copie servira de matériel de comparaison pour le laboratoire de paléoanthropologie du C.E.R.P.T. .

 

mandibule-Tevic 8103

 

Préparation de la pièce à mouler.

 

La pièce est dans bon état de conservation, il y a toute fois des zones qui apparaissent plus fragiles que d'autres, comme de vielles restaurations d'anciennes  cassures. Trois couches de Paraloïd B 72 dilué à 3% d'acétone  sont appliquées sur toute la surface de la pièce afin de la consolider.

 

Les interstices entre les dents et les trous nourriciers sont bouchés avec du Cyclododécane. 

Trois couches de démoulant (Alcool Polyvinylique) , diluer à 50% dans l'eau, sont passés sur la mandibule.

 

mandibule-Tevic 8127

 

Une carie, située entre la troisième et la deuxième molaire droite, forme un creux important, principalement sur la deuxième molaire, mais est d'un intérêt scientifique important pour des comparaisons. Il est donc décider de ne pas boucher ce creux. Le R.T.V. utilisé pour ce moulage est d'une dureté shore A faible (10), se qui devrait permettre un démoulage de la carie sans problèmes. Le R.T.V. a aussi une résistance au déchirement faible, se qui présente un avantage et un inconvénient.

L'avantage est que si le silicone à du mal a sortir du creux que forme la carie, il se déchirera et le morceau de silicone resté dans le creux pourra être retirer avec un outil de dentiste adapté.

L'inconvénient est que si le R.T.V. ce déchire, nous perdons du même coup l'empreinte de la carie. Notre déontologie nous demandant de toujours privilégier l'original par rapport à l'empreinte (voir page: la déontoligie), nous gardons ce R.T.V. pour ce travail, puisqu'il nous offre la certitude que la pièce ne court aucun risque.

 

mandibule-Tevic 8133

 

Réflexion du moule

 

Le moule comptera deux membranes, deux chapes et une chapette de coulée.

Le plan de joint passera sur le long du corps mandibulaire, sous les trous nourriciers.

Il remonte légèrement au niveau des branches montantes, pour faciliter leurs démoulage. Les branches montante sont le principal problème de ce genre de moulage. Elles forment des rétentions importantes et la membrane doit souvent être découpée en partant du condyle et en suivant l'arête formées par la partie postérieure de la branche montante. ce sera le cas pour ce moulage.

Un autre problème posé par les branches montantes est les contre dépouilles qu'elles forment. il y plusieurs solutions pour mettre le moule en dépouille:

Soit nous posons la galette en la faisant adhérer à la pièces (voir page: Travail de la plastiline) et dans ce cas la, il est indispensable de faire plusieurs chape en plâtre pour mettre le moule en dépouille. Cette méthode peut être utiliser que pour des surmoulage, mais est dangereuse quand il s'agit de mouler des pièces originales. En effet le fait d'avoir plusieurs chapes impose d'importants efforts mécaniques sur l'objet au moment de les retirer. Cette méthode n'est donc pas choisie pour ce moulage.

L'autre méthode, consiste à ne pas plaquer la galette plastiline sur la pièce, mais la mettre en place de façon a éviter de former des contres dépouilles. Il est ainsi possible de ne bâtir qu'une seule chape pour la prise d'empreinte de la partie supérieure de la pièce.

Attention à ne pas faire plaquer la galette à la pièce et à boucher après pour combler la contre dépouille. Dans ce cas là et dans le cas d'une chape unique, la pièce reste prisonnière de la chape et le mouleur prend de très gros risques de casser la mandibule si il tente de la déloger.

 

Le plan de joint n'étant pas droit, il est possible que la technique de tirage par roto moulage (voir page: Tirage des positif) ne soit pas possible. Il est donc décider de faire une chapette de coulée. Elle sera réalisée sur la partie inférieure du moule, au niveau de l'angle formé par le corps et la branche de la mandibule. Cette chapette sera la dernière des chapes à être bâtit pour que les plots de recentrage ce présentent en positif sur elle et permettent ainsi de mettre en place et d'enlever la chapette quand le moule est fermé (Voir page: Les chapes).

 

Mise en portée

 

La mise en portée est réalisée avec des boudins de 5 cmde diamètre. Des boudins de 4 cm suffissent en général, mais pour ce moulage, un système de recentrage de la galette plus important que d'habitude s'impose vie la faible dureté shore A du R.T.V. utilisé, afin d'éviter que la membrane ne s'affaisse vers l'intérieur du creux et ce système de recentrage impose de faire une portée un plus large que d'habitude. Nous verrons ce système de recentrage dans le chapitre sur la galette.

Les boudins sont découpés à la hauteur voulut et mis en place autour de la mandibule.

Les manques de plastiline sur le bord extérieur de la portée sont comblés et le plan horizontal de la portée est lissé.  

 

mandibule-Tevic 8145

mandibule-Tevic 8151

mandibule-Tevic 8155

 

 

Galette, cheminé de coulée et barrette et plots de recentrage

 

Pour éviter tout contact entre la plastiline et la mandibule, la plastiline étant un corps gras qui pourrait coller à l'ossement, nous protégeons la pièce avec du Sopalin et du cellophane.

 

mandibule-Tevic 8160

 

La galette est ensuite mise en place (voir page: Le travail de la plastiline - Les galettes)

 

Deux cheminées de coulées sont mises en place aux points les plus haut de la galette, qui corresponde aux condyles de la mandibule

Un évent est mis en place au niveau des incisives. il permettra a l'air de s'évacuer en même temps que le moule se remplie de R.T.V. au moment de la coulée.

 

Les barrettes de recentrage sont positionner entre les cheminée de coulée et l'évent, afin de les relier.

D'autres barrettes partent des cheminée vers les bords extérieur de la galette.

Enfin deux petits morceaux de barrettes sont rajoutés sur les bords extérieur au niveau du milieu des corps mandibulaires droit et gauche.

Les barrettes de recentrage vont jouer deux rôles important: un rôle de recentrage et un rôle de drainage du R.T.V. pendant la coulée de celui-ci.

 

Des plots de recentrage en creux sont creusés sur le pourtour de la galette à l'aide d'un outil tronconique en bois. Ils constituent le système de recentrage dont nous avons parlé plus haut et qui nous imposait une portée plus large que celle habituellement nécessaire sur ce type de moule. Ils vont maintenir la membrane en silicone en place et l'empêcher de s'affaisser vers l'intérieur du moule. 

 

Des plots de recentrage en relief sont poser sur les bords extérieurs de la portée qui n'est pas recouvert par la galette. Ces plots, en positifs sur la portée, vont s'imprimer en négatif sur la chape.

La chapette de coulée sera bâtie sur le bas de la branche montante droite. Un plot est spécialement mis en place pour cette chapette.

 

Un mur de plastiline est mis en place tout autour du moule. Il va éviter que le plâtre ne coule au moment de bâtir la chape.

 

 mandibule-Tevic 8172

 

Le bâtit de la chape

 

L'ensemble de la surface du moule qui va recevoir la chape est graissé avec un mélange de graisse et d'huile de vaseline (10% d'huile de vaseline par rapport au volume de graisse).

Le plâtre est ensuite gâché a fleur d'eau. une première couche est appliquée au pinceaux sur la surface du moule, elle va éviter la formation de bulle d'air au contact plâtre / galette de plastiline.

le bâtit de la chape se poursuit au fur et à mesure que le plâtre prend. La chape est ensuite lissée à l'aide d'une éponge humide (voir page: Les chapes).

 

mandibule-Tevic 8178

 

Galette, cheminé de coulée et barrette et plots de recentrage de la deuxième partie du moule

 

Le moule est retourné et la portée est enlevé.

La pièce est protégée avec du Sopalin et du cellophane et une deuxième galette est mise en place.

Trois cheminé de coulée sont posées, une au niveau de la symphyse mentonnière et deux autres au niveau du départ des branches montantes de part et d'autre de la pièce.

Des barrettes de recentrage relies les cheminé de coulée entre elles et au bord extérieurs de la galette.

Des plots de recentrages sont creusé dans la gallette de plastiline , sur ses bord extérieurs, comme sur la première galette.

Une portée est mise en place sur la partie arrière droite de la pièce. Elle marque la séparation entre la chape et la chapette de coulée. Des plot sont posés sur elle sur le bord qui correspond à la chape. Il est important que ces plots s'inscrivent en positif sur la chape pour permettre un bon positionnement de la chapette sur le moule fermé (voir page: Les chapettes de coulée).

Deux clefs de démoulage sont posées sur le bord de la première chape. Elles vont servir à ouvrir le moule.

Un mur de plastiline est monté sur le pourtour du moule et l'ensemble de la surface qui va recevoir la chape est graissé avec le même mélange de graisse et d'huile de vaseline que pour la première chape.

La chape est bâtit de la même façon que la première.

 

mandibule-Tevic 8191

mandibule-Tevic 8192

mandibule-Tevic 8208

mandibule-Tevic 8213

   

La chapette de coulée

 

Le mur de séparation chape / chapette est retiré.

Une clef de démoulage est mise en place sur le bord de la chape.

Un mur est monté sur le tour du moule concerné par la chapette et la zone de la chapette est graissée.

La chapette est bâtit sur le même principe que les chapes précédente.

 mandibule-Tevic 8217

mandibule-Tevic 8222

 

Enlèvement de la première chape, plan de joint et Système de recentrage des deux membranes

 

Le moule est retourné et la première chape est enlevé à l'aide d'un gros tourne vis introduit dans les clefs de démoulage. Les orifices de coulée peuvent être évidés pour faciliter l'enlèvement de la chape et de la galette. Le Sopalin et le cellophane facilite énormément cette opération en évitant que la plastiline ne colle à l'objet.

 

mandibule-Tevic 8223

 

Le plan de joint est ensuite réalisé (voir page: Le plan de joint)

 

Une fois le plan de joint terminé, un canal de recentrage est creusé à l'aide d'une mirette ronde de 5mm de diamètre. Des plots de recentrage, semblable à ceux utilisés pour les galette de plastiline, sont creusés à l'intérieur du canal de recentrage à l'aide d'un outil tronconique.

 

mandibule-Tevic 8241

 

La coulée de la première membrane de R.T.V.

 

L'intérieur de la chape est soigneusement graissé avec le même de graisse et d'huile de vaseline vue plus haut.

La chape est remise en place sur le moule et maintenu très serrée avec des elastiques.

Le mélange de la base et du catalysuer du R.T.V. sont mélangés et coulés par une des cheminée de coulée.

 

mandibule-Tevic 8260

 

Coulée de la seconde membrane de R.T.V.

 

Le moule est retourné, la chape et la chapette sont retiré, toujours à l'aide des clefs de démoulage.

Le plan de joint est nettoyé avec des outils de dentiste et des pinceaux brosse afin de le débarrasser d'éventuel morceaux de plastiline.

 

mandibule-Tevic 8265

 

La portée, formée par la première membrane, est graissée avec de l'huile et de la graisse de vaseline. Le mélange d'huile et de graisse est amené au contact de l'objet sans faire de trace sur lui. Toute les trace de graisse qui marque l'objet se retrouve sur le positif. Il est donc très important de prendre beaucoup de précaution pour cette opération. Il serait domage de gacher un beau plan de joint avec des traces de graisse.

L'intérieur de la chape et de la chapette sont graissées et la remisent en place sur le moule. Elles sont solidement  maintenu en place avec des élastique et le R.T.V. est coulé.

 

  mandibule-Tevic 8273

mandibule-Tevic 8277

 

Démoulage


Une Fois la réticulation du R.T.V. terminé, le démoulage peu commencé.

Les chapes sont désolidarisées les unes des autres à l'aide des clefs de démoulage.

La membrane qui prend l'empreinte du bas de la mandibule est retirée.

Pour sortir la pièce de l'autre membrane il est nécessaire de la découper au niveau de l'arrièrre des branches montantes. Le découpage ce fait à l'aide d'un scalpel, avec beaucoup de précaution, pour ne pas toucher l'objet.

Une fois le découpage terminée la membrane est enlevée sans problème.

La rétention que forme la carie n'a posé aucun problème, la membrane ne c'est pas déchirée.

 

 mandibule-Tevic 8279

mandibule-Tevic 8285

mandibule-Tevic 8296

mandibule-Tevic 8295

 

La pièce est nettoyée, d'abord avec des outils de dentiste pour enlever les légères traces de plastiline à l'emplacement du plan de joint, puis à l'alcool éthylique à 95° pour débarrasser la pièce originale de l'alcool polyvinylique.

L'enlèvement de l'alcool polyvinylique ce fait habituellement à l'eau tiède, mais dans le cas d'ossements nous préférons toujours le faire à l'alcool éthylique pour éviter que l'ossement n'absorbe de l'eau ce qui mettrait en péril sa conservation.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Planchand Cyril - dans moulage
commenter cet article

commentaires

Nils WUIDAR 31/10/2016 17:13

Merci pour l'article. J'avais déjà du mal dés l'étape du positionnement du plan de joint, avant de penser à regarder si tu avais fait un article sur le moulage des mandibules. :)

Cyril 01/11/2016 10:55

Salut Nils,
Déjà au travail?
Oui j'ai essayer de faire en sorte qu'il y ai un peu tout les styles de moulage possible en préhistoire.
Content que ça te serve.