Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Profil

  • Planchand Cyril
  • Technicien mouleur, restaurateur, formateur à E.P.C.C. C.E.R.P. Tautavel de février 2000 à décembre 2013. 
Technicien mouleur, restaurateur, formateur à U.P.V.D. (Université Perpignan Via Domitia) depuis Janvier 2014 rattaché au C.E.R.P. de T
  • Technicien mouleur, restaurateur, formateur à E.P.C.C. C.E.R.P. Tautavel de février 2000 à décembre 2013. Technicien mouleur, restaurateur, formateur à U.P.V.D. (Université Perpignan Via Domitia) depuis Janvier 2014 rattaché au C.E.R.P. de T
/ / /

Le terme de plan de joint désigne deux choses bien distinctes, mais étroitement lié :

            - nous parlerons de préparation du plan de joint pendant le travail de moulage. C’est l’opération qui consiste à amener la plastiline en contact avec l’objet. Ce contact doit être parfait ; la plastiline doit venir contre l’objet sans remonter sur celui-ci (voir fig. ci-dessous). Un plan de joint peut soigner, donnera des tirages de mauvaise qualité.

plan-de-joint 7687


            -nous parlerons aussi de plan de joint après le démoulage du positif, en désignant la trace qu’aura laissée sur lui la séparation entre les deux parties du moule, dans laquelle la résine va légèrement s’infiltrer. Si le moule a été bien réalisé et le tirage bien fait, le plan de joint sera infime et pourra être enlevé avec l’ongle.

155 5539

 


Le choix de l’emplacement du plan de joint dépend de la pièce à mouler et de la destination du moulage (muséographie ou recherche scientifique).

Pour les moulages à but muséographique, le mouleur essaiera toujours de faire passer le plan de joint sur les zones les moins visibles de l'objet (quand cela est possible). Le plan de joint visible sur le tirage pourra ensuite être totalement effacé, à l'aide d'un scalpel ou d'une meule électrique.

Pour les moulages à but scientifique, le choix du plan de joint devra se faire par rapport aux différents points étudiés sur la pièce en question. Ainsi il devra éviter les insertions musculaires, les articulations......, pour les ossements, les tranchants, les retouches d'utilisations, les rebroussés..... pour les industries lithiques). Le plus souvent il convient de s'assurer auprès d'un spécialiste que le choix que l'on a fait est le bon. pour ce type de moulage, le plan de joint visible sur le tirage positif ne sera jamais totalement effacé. Cette précaution est importante pour deux raisons:

-la première est que le fait d'effacer totalement un plan de joint risque d'entrainer des déformations de la pièce.

-La seconde raison est que le chercheur doit voir ou passe le plan de joint afin d'éviter les erreurs d'interprétation (un plan de joint totalement effacé qui aurait légèrement déformé la pièce à mouler pourrait faire penser à un chercheur que cette déformation correspond à un caractère particulier de la pièce et l'induire en erreur dans ses interprétations).

dans les deux cas précédants, le mouleur choisira toujours le plan de joint le plus court possible.

un autre point, trés important à prendre en compte, est la solidité de la pièce que l'on doit mouler. que ce soit pour la muséographie ou pour l'étude, si l'état de conservation de l'objet à mouler ne permet pas de faire passer le plan de joint par les endroits les moins visibles ou par les endroits non étudiés lors d'une analyse. Le mouleur devra priviligier l'intégrité de l'original et faire passer le plan de joint par l'endroit qui éliminera le plus de contre dépouille afin de limiter les efforts mécaniques exercés sur la pièce au moment du démoulage. 

ainsi le mouleur devra toujours chercher un bon équilibre entre la fragilité de l'objet qui lui a été confié et la qualité du travail qu'il pourra produire selon la destination finale du moulage.

Dans le cas de surmoulage, tant pour la recherche que pour la muséographie, le mouleur s'efforcera de suivre l'ancien plan de joint pour éviter d'aggraver les déformations occasionnées par le passage de ce dernier et éviter de multiplier les traces qu'il laisse sur le moulage.

Nous voyons malheureusement très souvent des plans de joints importants sur les moulages que nous recevons à surmouler, des traces suplémentaires endommageraient le moulage de façon irréversible et détérioreraient sa lisibilité.


 

Partager cette page

Repost 0
Published by